Notre projet

Pantin, le 28 janvier 2020

Chères Pantinoises, chers Pantinois,

Je me suis engagé il y a 7 mois à faire naître un projet pour notre ville. Je me suis engagé, avec une équipe qui s’est mobilisée à chaque jour nouveau, à faire entendre les enjeux locaux trop souvent ignorés pendant 20 ans par l’équipe municipale sortante. Cet engagement a reçu le soutien de La République en Marche et une campagne électorale a commencé.

Très rapidement, un débat constructif a eu lieu avec un autre candidat, le conseiller municipal et territorial Geoffrey Carvalhinho. Ce débat a été l’occasion de présenter nos idées pour changer le quotidien des Pantinoises et des Pantinois.

Un débat où il a été question d’une nécessaire transition écologique - sujet que je porte depuis plus de 10 ans avec force et conviction – mais également de propreté, de logement, d’engagement associatif, des écoles, de l’éducation des plus jeunes, des besoins de formation, du désenclavement des quartiers, d’une démocratie où tout le monde peut participer. Un débat où il a été question d’accompagnement des aînés, d’accès à la prévention et aux soins, de lutte contre les inégalités et contre toutes les discriminations, d’une sécurité plus visible et d’une police plus proche. Un débat où il a été question du quotidien de notre ville. 

Nous avons pu mesurer lors de ces débats que nous étions très proches dans nos idées pour porter l’alternance pour Pantin.

Ce que j’ai porté pendant plus de 6 mois, je ne le renie pas. Pour certains je suis à gauche et pour d’autres à droite. S’il y a bien une chose que je ne renie pas, c’est mon engagement auprès d’un Président de la République qui reconnait qu’on peut-être de droite et de gauche. Et je vous l’avoue, je suis ainsi et sans m’en cacher, en assumant marcher politiquement sur ma jambe droite et sur ma jambe gauche. 

Si je vous écris aujourd’hui que je ne renie rien de ce que j’ai porté avec toute mon équipe pendant 6 mois au service des Pantinoises et des Pantinois, c’est qu’il faut aussi assumer maintenant mes choix. 

Il pourrait y avoir l’égo mal placé qui créerait la division alors que le rassemblement permettrait de créer un élan historique pour porter l’alternance à la tête de notre ville. Cet égo mal placé n’existe ni chez moi, ni dans mon équipe. Je voudrais aujourd’hui remercier cette belle équipe pour le travail formidable fourni depuis de nombreux mois. 

Dans tout mon engagement - que ce soit sur la question éthique de l’accompagnement en fin de vie, que ce soit dans la lutte contre le sida ou pour les droits LGBT, que ce soit pour une vraie transition écologique, solidaire et participative - j’ai toujours privilégié l’intérêt de la cause, du combat, du collectif.

Je ne vais pas me dérober pour Pantin. 

Assumer mes choix, c’est aussi regarder en face ce qui se présente, cette chance formidable de pouvoir changer notre ville. De pouvoir changer - dans la ville la plus polluée de France - l’air que l’on respire, l’ère démocratique et de construire un véritable « vivre ensemble ». 

Je le dis sans détour et avec toute lucidité : ce projet que je porte pour notre ville a trouvé écho dans les propositions effectuées par Geoffrey Carvalhinho. Et parce que parfois, assumer ses choix c’est aussi renoncer pour l’intérêt collectif, je vous annonce aujourd’hui que j’ai décidé d’apporter mon soutien à la candidature de Geoffrey Carvalhinho pour qu’enfin nous puissions dire que tous unis, tous ensemble, notre ville respire.

Vous connaissez mon attachement pour notre ville et je connais tout son engagement pour Pantin. 

Ce rassemblement que nous allons construire est une chance historique pour qu’une équipe municipale porte enfin les vrais enjeux, non pas uniquement pour la ville de demain, mais déjà pour la ville d’aujourd’hui. Ce rassemblement est celui de citoyens engagés pour leur ville sans considérer les étiquettes politiques, sans demander « d’où l’on vient » mais en sachant parfaitement « où l’on va pour Pantin ».

Je retire donc ma candidature à cette élection municipale pour être à ses côtés et construire ensemble une belle alternance pour notre ville et à votre service.

Jonathan DENIS

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK